CHRISMAS TIME IN NYC


" Entre ici Père Noël avec ton cortège de cadeaux.. "

Jean-Paul Malraux


Derniers jours avant la grande débauche de cadeaux et de rubans, le sapin clignote comme une voie lactée, les cheminées sont prêtes à crépiter et les buches à se sacrifier dans de grandes flambées conviviales et chaleureuses (il faudra quand même penser à les éteindre pour la nuit du 24 afin que le vénérable barbu n'aille pas s'enflammer inutilement), les dindes sont pomponnées, fourrées, fardées, "enmarronées" prêtes pour le grand spectacle et promettent pour le dîner de Noël un show éblouissant comme elles seules savent le faire.


Voici donc la dernière newsletter d'une année pour le moins trouble et un tantinet désespérante, j'espère qu'elle vous trouvera dans les meilleures dispositions pour cette ultime ligne droite de 2021.


Cette année qui n'était pas initialement placée sous le signe de l'exubérance s'est finalement avérée plus favorable que prévue pour l'activité de la galerie et par conséquent pour la photographie et c'est plutôt une bonne nouvelle.


Est-ce à dire que la photographie se porte bien ? Tout est une question de perspective bien évidemment et aussi de choix. Le choix de la qualité et de l'originalité est sans conteste un élément déterminant pour les visiteurs et les fidèles clients. Le choix de proposer des oeuvres originales sur des tirages extrêmement soignés et qui respectent surtout l'ensemble des critères qui définissent la notion d'édition limitée.


Cette idée d'édition limitée a déjà été plusieurs fois abordée au cours des différentes newsletter mais elle est tellement primordiale et tellement contournée qu'il n'est pas inutile de remettre de temps en temps l'ouvrage sur le métier.


Il appartient à chacun d'acquérir l'oeuvre qui lui convient, là où il a envie mais si pour un budget comparable, à très peu de chose près, pour pouvez sélectionner une image originale, personnelle et quasiment unique cela transforme l'acquisition en geste éclairé et en une vraie démarche de soutien artistique plutôt qu'en une action simplement mercantile.


Dire qu'une photographie est une oeuvre d'art ou pas est une notion tellement subjective qu'il faudrait des chapitres entiers pour en cerner le périmètre. Pour un artiste, quel qu'il soit, une série d'oeuvres remarquables construit une réputation et aboutit nécessairement à une cote, Ce qui est évident pour l'oeuvre d'un peintre est plus compliqué pour celle d'un photographe car alors entre en scène la notion d'édition. La peinture est par définition unique alors que la nature première de la photographie est la reproduction, donc puisqu'il semble incontournable qu'une photographie soit reproduite autant choisir des oeuvres qui le soient le moins possible pour qu'elles deviennent plus précieuses encore.


Faites le choix que vous jugerez bon mais faîtes le bien en toute connaissance de cause, ne confondez pas objet photographique émouvant et raffiné et affiches banales.

L'année s'achève donc au Pont des Images avec une grande sélection de photographies new-yorkaises, en couleur, en noir et blanc et de tout format, avec également de très belles photographies de Philippe Darnault et de très beaux nus de Jean-Philippe Guivarch et de Daniel Roignant.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout